2 Broke Girls [Pilote]

Je n’attendais pas grand chose d’une sitcom classique aux personnages caricaturaux, et 2 Broke Girls est une jolie découverte. Oubliée, la sitcom poussive de Whitney Cummings (Whitney), sa deuxième production est nettement plus aboutie.

On aurait tort de s’attarder sur la lecture de ce pitch conventionnel : Max (Kat Dennings), une serveuse fauchée dans un coin paumé se voit adjoindre une nouvelle collègue, Caroline (Beth Behrs), une fille qui se retrouve à la rue alors qu’elle était jusqu’alors richissime. On sent l’influence de la realtv de Paris Hilton.

Ce choc des cultures va bien évidemment créer à une amitié lorsque Max la fille au caractère bien trempée, comprend qu’elle vient de trouver non pas quelqu’un de pathétique mais de sérieux, avec certaines valeurs… et un sens aigu du business. C’est dans cet équilibre que réside le succès du pilote. Il aurait été facile de faire de Caroline une gourde qui ne comprend rien « à la vie des pauvres ». Certes, elle n’est pas douée, mais elle a de bonnes capacités d’adaptation. Dès lors, on se retrouve avec deux héroïnes très sympathiques et l’alchimie s’en ressent. Ces deux là vont devoir se serrer les coudes, faire plusieurs boulots pour s’extirper de leur milieu.

Tout ce qui se passe au bar (le premier job de Max) est donc particulièrement bien vu. Les gags sont extrêmes, le parler cru, et Kat Dennings a du répondant. On sent les dialogues ciselés, le bon timing, et quand notre héroïne n’a pas trop à faire avec des personnages faire-valoir (le cuistot obsédé, le pépé qui vanne, ou le patron asiatique qui se fait renommer Bryce Lee pour paraître plus américain), on sent que la sitcom a du potentiel malgré son architecture classique.

Malheureusement, on ne peut pas en dire autant du second job de Max. Elle fait du babysitting pour une riche idiote. On sent que les auteurs avaient envie de montrer les deux mondes : la crasse d’un bar malfamé, et l’univers des riches totalement déconnecté de la réalité. Malheureusement, cela passe beaucoup moins bien, puisque la mère en fait des tonnes dans ses exigences ridicules. Si on peut croire à des parties de jambe en l’air dans la cuisine d’un bar malfamé, on a en revanche beaucoup plus de mal à croire qu’une jeune mère soit à ce point idiote, incapable, et fainéante. Il y a là aussi une erreur d’écriture sur les dialogues, car les vannes démontrant sa bêtise ne sont pas du tout drôles, mais plutôt embarrassantes. Bref, il va falloir retravailler ça.

Mais dans l’ensemble, répétons-le, j’ai beaucoup ri grâce à la qualité de certaines répliques, à l’aspect outrancier de certaines blagues, et l’émotion n’est pas pour autant négligée : on sent vraiment que ces deux là peuvent devenir de bonnes amies. Ça suffit pour avoir envie de continuer l’aventure quelques temps, histoire de voir si ces bons dialogues vont persister ou si seul le pilote en a bénéficié.

Publicités

Une réflexion sur “2 Broke Girls [Pilote]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s