Whitney [Pilote]

Il n’est pas facile de parler des relations de couple dans une sitcom. Whitney, série lancée par la comédienne Whitney Cummings, ne cherche pas l’originalité. Comme beaucoup d’autres, au lieu d’explorer tous les éléments qui font la solidité d’un couple, elle va rapidement se focaliser sur … le sexe. Du moins dans son pilote.

Notre héroïne, Whitney, est en couple avec Alex depuis quelques années, mais effrayée par le discours de ses amis, elle pense qu’il lui faut épicer ses soirées avec son partenaire. De là s’en suit une ribambelle de gags tous plus connus les uns que les autres : le sex-shop, le jeu de rôle, … l’accident. Rien de vraiment hilarant, si ce n’est que Whitney s’y prend d’une curieuse façon.

Difficile de caractériser Whitney au sortir du pilote. Malchanceuse, maladroite, gourmande, mais pourtant attentionnée et amoureuse. Elle fuit l’engagement, mais est capable de faire le grand saut pour plaire à son compagnon le cas échéant. Malgré sa relative exubérance, le personnage veut incarner une femme ordinaire. C’est le paradoxe de la série. Si les rires enregistrés et les gags démontrent que nous sommes bien dans une sitcom, la série essaye de faire le grand écart pour évoquer des choses tout à fait banales. Et ce mélange ne fonctionne pas toujours.

Pour tout dire,  j’ai eu du mal à ressentir de l’émotion. On sent l’attachement du couple, (et les premières scènes où ces deux là se taquinent sont plutôt bien vues) mais il manque une vraie caractérisation des personnages pour qu’on sente les espoirs et les difficultés du couple. Celui-ci est bien trop anonyme, bien trop plat dans la majorité des scènes.

Cela n’aurait pas été grave si les personnages secondaires apportaient un autre regard. Hélas, il servent clairement de faire-valoir, et il faut être de très bonne humeur pour rire à leurs gags téléphonés (boire à la bouteille, qu’est ce que c’est drôle !).

Bref, voilà un pilote qui n’a pas l’air de savoir ce qu’il veut développer, qui a construit à moitié ses personnages et ses intrigues. Si certains gags font mouche, il m’en faudrait bien plus pour continuer. Entendons nous bien, ce n’est pas totalement catastrophique, c’est juste insuffisant.

Publicités

Une réflexion sur “Whitney [Pilote]

  1. Pingback: Whitney – 101 – Pilot | Les Critikeurs

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s