[30 days drama challenge] days 23-24 : meilleurs et pires couples

Voilà un article qui va enflammer les shippers.

Je ne cesse de rétorquer que l’alchimie entre les personnages est essentielle pour passer un bon moment devant son petit écran.

Alors quelles sont mes préférences ?

Note : comme je n’aime pas les termes (« meilleurs » et « pires »), j’ai opté pour un système up/down.

  • Corée :

up : A la télévision coréenne, il y a plusieurs manières d’aborder le couple. Il peut s’agir d’un couple classique d’une rom-com, d’une vision douce-amère de couples séparés comme Alone in love, d’une tragédie, ou plus récemment d’une vision plus célibattante et « moderne ». Et puis il y a aussi des ovnis, comme Soulmate, qui berce le téléspectateur dans ses illusions romanesques. Le couple qui n’existe pas, mais pour lequel la réalisation emploie les grands moyens : rencontres ratées, rêves partagés, musique omniprésente, sentiment magique d’assister à quelque chose d’irréel et pourtant si « confortable ». Alors oui, Soulmate est naïf, nunuche même, mais, c’est un spectacle rare qu’il ne faut pas louper. Le couple en question est Shin Dong Wook et Lee Soo Kyung. Ces deux là sont des âmes sœurs, et ma foi pour peu qu’on soit un rêveur romantique comme moi, on y croit dur comme fer.

down : Le couple principal de Manny, Kim Yi Han et Seo Do Young. Je n’ai pas espéré qu’un autre couple se forme, mais contrairement à une écrasante majorité de dramas coréens, il n’y a que très peu de construction d’un rapprochement entre ces deux là. On nous montre une attirance entre une femme sans personnalité et un homme « parfait », sorte de fantasme féminin qui a toujours les bonnes réponses et se conduit de manière irréprochable. Si au départ on salue cette fraicheur, on s’aperçoit bien vite qu’on a été trompé. Il ne s’agit pas d’un couple. C’est tellement lisse que ce n’est ni crédible ni romantique.

  • Japon :

up : Le couple que forme Naoko et Yuki dans Summer Snow. Parce que comme tout couple, ils apprennent les difficultés et les passions de l’autre. C’est un couple qui se découvre, s’apprivoise, fait des concessions, se déchire temporairement. Et si évidemment on retiendra le drama pour sa fin magnifique, je n’oublie pas qu’il s’agit là d’un couple solide, amoureux, qui sait compter l’un sur l’autre. C’est la définition d’un couple, non ?

down : Le couple de Seigi no mikata qui se forme entre Makiko et Naoki. On se demande encore comment ces deux là peuvent sincèrement s’aimer, Makiko ayant davantage un besoin de possession et de reconnaissance que d’amour. Quant à Naoki, il est juste le naïf de service qui ne voit pas plus loin que la beauté plastique et la supposée bienveillance de sa compagne. Bref, on y croit pas, mais ça ne dessert pas le drama, bien au contraire, ça fait partie de son charme, de son humour décalé.

  • USA :

up : J’ai cherché des couples qui durent, et qui ont une histoire mouvementée, et finalement le couple Sun/Jin de Lost m’est apparu comme une évidence. Ces deux là ont traversé bien des épreuves pour retrouver la flamme originelle, leurs blessures sont vives, et leur destin particulièrement émouvant. Ce qu’il y a de bien dans la série, c’est qu’on nous dit qu’il n’y a pas de Sun sans Jin, et vis versa, ces deux là répondent aussi au concept d’âme soeur ! Et puis j’aime cette volonté de s’inspirer des drames coréens.

down : Il y a tellement de faux couples, construits sur du vent dans le but unique de faire revenir le téléspectateur… C’est une des raisons qui font que je me détache peu à peu des séries américaines. Je prends un exemple d’une série comique : Running Wilde, où l’alchimie était bancale, et où aucune construction des personnages n’a permis de créer cette fameuse attirance. Sans romance crédible, le concept de la série s’est écroulé comme un château de cartes. Mais puisqu’il faut citer un drama, mettons la pseudo-romance de Prison Break entre Sara la médecin et Michael l’éternel prisonnier en fuite. L’exemple parfait d’une attirance montée de toutes pièces, où rien ne se passe à l’écran, et pour cause : on ne cesse de nous dire qu’ils s’aiment. Mais pourquoi, comment, en quoi sont-ils complémentaires ou opposés… pas le temps de nous le dire. On préfèrera jouer sur les images, et le volte-face suite à la grossesse de l’actrice montre bien qu’on se fichait complètement du téléspectateur (pour rester poli).

Publicités

Une réflexion sur “[30 days drama challenge] days 23-24 : meilleurs et pires couples

  1. Ah oui le couple de Soulmate, j’aime! J’aurais cependant tendance à préférer les couples qui m’ont fait rire comme cet autre couple dans Soulmate, je ne me rappelle plus des prénoms. Tu sais…cette scène avec la laitue!
    J’aime aussi Donna et Eric de That 70’s show, ils se ressemblent pas mais ils sont inséparables.
    Il y en a plein qui m’ont marquée comme dans Capital Scandal (tragique), Orange Days (émouvant) ou encore Mars (mignon et émouvant aussi). En plus quand les acteurs donnent le meilleur d’eux mêmes, ça se ressent tout de suite.

    Intéressante cette question. J’aime bien aussi le couple que tu cites dans Lost 🙂 Ils sont un peu à part, comme dans une bulle.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s