La crème des répliques de l’année 2010 (première partie)

Avant de célébrer la venue de l’année téléphagique 2011, il faut d’abord jeter un coup d’œil sur l’année passée. Je sais que les bilans sont légions chez les amateurs, et j’espère ne pas vous ennuyer quand viendra le mien un de ces jours.

Mais en attendant j’avais envie de vous faire partager les meilleures répliques de l’année passée. Vous ne l’avez peut-être pas encore remarqué, mais je suis un peu – beaucoup – obsédé par les répliques des séries. Une réplique bien sentie, bien amenée, montre un grand travail d’écriture. Ça explique d’ailleurs pourquoi j’apprécie les séries qui balancent beaucoup de vannes. Les ténors du genre ont malheureusement peu à peu disparu du petit écran, que ce soient des sitcoms ou des dramas. (Je ne vais pas faire de liste rassurez-vous).

Heureusement, cette année, quelques séries ont encore su tirer leur épingle du jeu. Et je me suis dit que le meilleur moyen de se rappeler de l’année en cours (en sus d’un bilan) c’était de faire un petit récapitulatif des répliques marquantes.

D’avance je m’excuse pour les allergiques du genre, mais j’ai du mal à limiter mon choix à quelques répliques. Vous aurez donc droit à quelques (longs)  articles de ce style d’ici le 31 Décembre. J’espère que vous prendrez le temps de les lire et que vous pourrez les savourer comme moi j’ai pris plaisir à les sélectionner. Notez bien que pour des raisons de longueur, j’ai préféré les garder en v.o. (et puis je suppose que vous êtes tous des anglophiles désormais).

On commence tout d’abord avec les meilleures répliques de House :

7.07

Masters: Julie doesn’t have smallpox.
House: Did I just dream the part where I finally agreed it was smallpox? Well, if what I thought was reality was actually a dream, then the reverse… oh, my God, I had a threesome with Beyonce and Lady Gaga

7.06

Masters: It’s my favorite constant.
House: She’s like the Internet with breasts. Oh, no, wait–the Internet has breasts

7.05

Dr. Cuddy: You’ll figure something out. The two of you have a combined IQ north of 300
House: That’s also true of five morons.

7.04

House: The principle is she’s being irrational. If I give in on this, it sets the stage for the whole relationship.
Dr. Wilson: Putting up with irrationality is the foundation of every relationship

Dr. Cuddy: Let’s stay at my place tonight, okay?
House: Will you get cable?
Dr. Cuddy: No.
House: Then we’ll have to have more sex.
Dr. Cuddy: Okay

6.16

Nash: You’re Dr. House, aren’t you?
House: Oh, God, don’t tell me we used to date.

(reading House’s confidential files)
Taub: Look at this one. Patient lost four liters of blood from a botched… penisectomy.
Dr. Foreman: On a patient named Lisa Cuddy? Damn it. They’re all named Lisa Cuddy.
Taub: He’s not even here and he’s screwing with us.

6.13

Dr. Cuddy: They should be pressuring other hospitals to be more like us, not trying to make us more like them. It’s stupid.
House: Putting your job on the line in an effort to stamp out stupidity isn’t?
Dr. Cuddy: You would.
House: Probably. But then I also wanted to try and cure cancer by infecting a guy with malaria to win a $50 bet. You really want to be like me?

6.12

House: Hey, I don’t care where an idea comes from, as long as it makes sense and embarrasses someone

6.11

Taub: If I ask why we’re in Wilson’s office, is there any chance I’ll get a straight answer?
House: Try it! Try it!

House: In the great game of chess that is our relationship, Wilson sees only one move ahead. I see dozens. That is why he will never mate me. (everyone stares) That’s a chess term.

6.10

House: I heard that you think Wilson and I like to polish each other’s swords. And by swords, I mean… pistols.

Même si les répliques de House ont un peu perdu de leur impact au fil des saisons, je trouve que la série conserve tout de même sa dose de piquant.

On continue avec les meilleures répliques de Raising Hope, la vraie bonne surprise de cette nouvelle saison. Encore peu d’épisodes mais déjà quelques répliques bien senties.

1.10

Burt: Babies are cool… until you’ve done everything there’s to do with them, then you get bored. That’s why TV shows about babies never last more than a year.

1.09

Virginia: (to Jimmy) I’m allowed to criticize you. I made you. You’re my mistake

1.07

Burt: Slow down there Jimmy. Do you even know what the hell you are doing?
Virginia: Of course he knows what he’s doing Burt. It’s a computer, not a condom.

1.04

Sabrina: Your house has a lot of cool stuff in it. Who plays the piano?
Jimmy: Pretty much anybody who is trying to get on somebody’s nerves.

1.02

Jimmy: Hey, I thought I talked to you about this. You can’t smoke around the baby.
Virginia: Jimmy, smoke rises. She’s not gonna be tall enough to breath it for a long time.

Alors, lesquelles sont vos préférées parmi cette sélection ?

Publicités

Une réflexion sur “La crème des répliques de l’année 2010 (première partie)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s