Acteurs et actrices coréennes : Yoon Eun Hye

Comme prévu je complète un peu ma présentation des acteurs et actrices coréens à la télé.

Yoon Eun Hye (Yun Eun Hye) est l’une des actrices les plus populaires en Corée du Sud. Elle a commencé très tôt dans l’entertainment puisqu’elle a remplacé un des membres du groupe de K-Pop Baby V.O.X. dès l’âge de 15 ans.

C’est en fait l’une des victimes du star système coréen. Comme j’en parlais dans mon article sur les suicides, accidents et maladies en Corée, elle a subi des pressions de la part de la presse et des fans du groupe. Son surpoids (tout relatif) lui a valu bien des critiques (elle aurait bien tort de ne pas se venger aujourd’hui, voyez plutôt), et un fan lui a même abîmé sa cornée à l’aide d’un pistolet à eau vinaigrée.

Pour autant, Yoon Eun Hye s’accroche. Elle quitte le groupe pour se lancer dans une carrière d’actrice. C’est le jackpot.

Goong (Princess Hours) est, en 2006 le drama le plus vu à la télévision, derrière Jumong. Tiré d’un manhwa   (pour simplifier : manga coréen), l’histoire de Goong est pour le moins originale. Elle se situe dans un univers alternatif où la Corée est dirigée de nos jours par une famille royale. (Tiens, si ça donne pas des idées à des scénaristes français : imaginez une monarchie française en 2010 !). L’idée est excellente, les téléspectatrices sont férues d’histoires de princesse. Le reste est une sorte de Sissi impératrice, version adolescence coréenne. Une lycéenne, jouée par Yoon Eun Hye devient princesse à la suite de circonstances particulières (un pacte entre ancêtres). Elle doit donc pour cela épouser le prince, suivre les coutumes ancestrales de la Cour, etc… Mais le prince et la princesse ne s’entendent pas du tout. Sans compter qu’un complot se trame pour destituer le prince. Yoon Eun Hye essuie quelques critiques (pas forcément très justes) sur son jeu, mais l’audience suit, la série devient un phénomène. A titre personnel, cependant, je dois quand même signaler que je n’ai pas du tout aimé le drama, qui s’étire sur 24 épisodes. C’est long, très long. La bouille sympathique de Yoon Eun Hye n’a pas suffi. Et ne me demandez pas pourquoi, mais un spin-off Goong S a été réalisé l’année suivante.

Profitant de sa popularité, la jeune actrice se lance la même année dans le drama The Vineyard Man. L’histoire d’une fille passionnée de mode qui va devoir vivre à la campagne pour hériter d’une parcelle de vignoble qui vaut de l’or. Sans forcément être incontournable, le drama est sympathique, et montre déjà que l’actrice a du potentiel dans le registre de la comédie romantique classique.Malgré une forte concurrence, cette histoire d’amour (entre un vigneron bourru au coeur d’or et une fille qui découvre la vie rurale) fait de très bonnes audiences. L’actrice est « bankable ».

Mais c’est l’année suivante que sa popularité (et son talent) va exploser. L’excellent drama The First Shop of Coffee Prince (Coffee Prince) explose les charts dans toute l’asie (Japon, Thailande, Chine, Taiwan, Singapour) et devient culte. Je ne reviens pas sur le drama, il est tout simplement incontournable. Vous pouvez en lire ma critique ici.

Devenue l’une des stars les mieux payées du petit écran, elle change de managers suite à de sombres histoires de contrats (dont elle n’était pas responsable). Elle en profite pour se lancer dans la mode, avec réussite, avant de retourner au petit écran avec le drama My Fair Lady. Problème : tout le monde voulait retrouver un personnage espiègle et adorable. Yoon Eun Hye se retrouve coincée dans un rôle qui n’était pas taillé pour elle, sans compter que le scénario et la réalisation ne l’aident pas vraiment. Si artistiquement c’est un demi-échec, les audiences, par contre, continuent de suivre.

Après quelques apparitions dans la musique (Salad song), ou des caméos (personal taste), Yoon Eun Hye devait reprendre le chemin des studios télés pour jouer dans Love Song, au côté de Park Yong Ha, qui s’est suicidé récemment.

Je passe volontairement sur sa carrière au cinéma (elle a notamment joué dans le navet The legend of seven cutter/Escaping of charisma).

En 2011, elle a repris le chemin des dramas avec Lie to me, où elle se fait passer pour la femme de Kang Ji Hwan. Le drama est un échec critique, à cause de scénariis incohérents, mais il permet à l’actrice d’avoir de très belles scènes (dont le fameux cola kiss).

Yoon Eun Hye est une actrice vraiment irrésistible (so cute !). Malgré quelques fictions de mauvaise qualité, son public la suit. A raison.

Publicités

8 réflexions sur “Acteurs et actrices coréennes : Yoon Eun Hye

  1. Pingback: Petit récapitulatif des présentations d’acteurs et d’actrices coréennes « Cinédramas

  2. Pingback: Personal Taste « Cinédramas

  3. Pingback: [Pilote - Corée] Secret Garden « Cinédramas

  4. Pingback: Nouvelle sélection des dramas coréens à venir (fin 2010-début 2011) « Cinédramas

  5. Pingback: Cinédramas a 1 an « Cinédramas

  6. Pingback: Joyeux Noël ! « Cinédramas

  7. Vous êtes un peu dur avec « The legend of seven cutter », certes, c’est un petit film, mais il se laisse regarder. Une sorte de teen movie à destination du public coréen.

  8. Pingback: Tag d’un drama-addict « Cinédramas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s